eskate = e + skate.

Avant d’être un eskate, c’est un skate…

Cette filiation joue sur plusieurs angles : 

  • pour apprendre à faire du skate électrique, je suggère de savoir utiliser son eskate sans le moteur (voir page Apprendre)
  • quand la batterie est en rade, on est bien content de pouvoir rider « manuellement » pour rentrer chez soi ou prendre un transport en commun
  • le meilleur comportement en ville est pour moi de respecter la loi dans les zones piétonnes qui nous sont interdites, et donc couper le moteur pour continuer notre périple en … skate. C’est agréable et légal, ne risquant pas de créer un accident ou d’être verbalisé.

 

Note : une expérience en skate peut être un plus mais les différences sont importantes, qu’il s’agisse du poids (au moins 3 fois le poids d’une planche « normale »), sa forme, sa technologie (faire des tricks n’est pas recommandé car la batterie et l’électronique n’aiment pas les chocs…). 

News & articles.

Découvrez les nouvelles, conseils, articles de fond, revues de presse…