ekate versus trottinette.

Choisir entre un eskate et une trottinette électrique

Quelques points de repères avec la relecture et commentaires amicaux de Damms (J’irai rider chez vous) et Francois (ANUMME)

Pourquoi le eskate plutôt qu’une trottinette ?

  • la sensation, même si les copains en gyroroue ou trottinette me disent qu’ils s’éclatent
  • j’ai les mains libres pour signifier que je vais tourner, pour me protéger si je tombe, pour amplifier mes mouvements (ouverture, fermeture de virage)
  • je peux me baisser si il y a un obstacle (un retroviseur par exemple) ou si je dois faire un rouler bouler d’urgence, ou tout simplement car c’est fun ; Damms me fait remarquer qu’avec « une trottinette ta position est très droite » alors qu’en eskate, on est très mobile
  • être de côté me donne de la force pour un freinage en catastrophe avec ma jambe avant ainsi que mon buste qui peuvent repousser le mouvement vers l’arrière
  • être de côté me permet de regarder derrière moi ce qui est utile en situation urbaine ou quand je ride avec les potes
  • Francois en lisant ma liste m’invite à rajouter un point oublié « le côté pratique dans les transports ».
  • la sensation est teeeellllleeeemmmmment proche d’un snowboard en hors piste. Damms le pose bien dans ces mots « La sensation d être sur un snow en milieu urbain, avec le carve et les vieux rêves de retour vers le futur » qui deviennent une réalité (remarque, dans retour vers le futur 2, on est en … 2015 !). Voilà, tout est dit ! 
 

Les limites. 

Un peu comme pour les remontées mécaniques en snowboard ou les plats (on n’est pas de face donc c’est un peu casse gueule, et on n’a pas de bâton pour pousser donc il faut déchausser ;), le eskate a ses limites :

  • dans les virages un peu serrés parfois cela ne passe pas, alors qu’un trottinette ou un vélo peuvent sans soucis. Il faut faire un mouvement si on a un tail ou repositionner le skate à la main. Ca se fait, mais c’est à prendre en compte.
  • le manque de vision dans le dos est un vrai point de vigilance. Francois, qui est un fan de trottinette mais se laisse tenter par le eskate de temps en temps me dit « pour être sur le côté, je trouve pas ca top pour regarder derrière cote gauche. »
  • la trottinette permet d’aller beaucoup plus vite (Damms me parle des dual tron notamment) avec toujours une certaine mobilité, un peu comme une petite moto, alors qu’au delà de 40 km/h, cela devient dangereux pour un eskate ou reste très statique & linéaire. 
 

News & articles.

Découvrez les nouvelles, conseils, articles de fond, revues de presse…